NEWS

Quelle tactique pour mesurer la performance de vos systèmes IT ?

Avis d'expert sur la supervision des systèmes d'information [2/2]

Sogeti Luxembourg présente ses services de Monitoring au cours d’un large #ExpertEvent, tenu le 28 avril prochain. Stéphane Nassoy, Architecte Cloud chez Sogeti, livre son approche d’expert. 

Comme nous l’expliquions récemment, le monitoring est une solution de supervision de l’activité informatique. Efficacement déployé, ce système génère automatiquement de la valeur sur le plan de la gestion des biens et des équipes ainsi que de la qualité des services fournis aux clients. Quel processus suivre pour atteindre ces objectifs ? Introduction en 6 questions :

1. Qui est concerné ?

L’efficacité du monitoring repose en partie sur l’implication des interlocuteurs IT, techniciens comme décideurs. Un système de supervision efficace fournit une vision sur la partie immergée de l’iceberg informatique. Les équipes de support peuvent alors laisser de côté les tâches de surveillance et se concentrer sur des travaux qui produisent de la valeur pour l’entreprise.

2. Quelles applications supportent le business ?

Les responsables applicatifs et leurs équipes constituent le cœur de tout système IT : ils ont besoin des ressources informatiques de l’entreprise pour faire fonctionner le business. Une cartographie des applications, reflet des processus de gestion de données, est nécessaire pour mettre en place un monitoring efficace. Si l’entreprise ne dispose pas d’une carte à jour, c’est l’occasion de créer cet outil, orienté sur l’efficacité du service fourni au client.

3. A quel moment intervenir ?

Une solution de monitoring est efficace dans la mesure où les équipes techniques sont en mesure de traiter les différentes alertes. Les outils de surveillance prévoient l’éventualité d’un incident et mettent en place un workflow sur la base des ressources disponibles (capacity planning).

4. Quels cas d’utilisation ?

La surveillance des systèmes d’information amène à identifier rapidement les dysfonctionnements et à en réduire l’impact sur les services fournis aux clients. Le monitoring est donc un instrument pro-actif, centré sur l’anticipation, bien qu’il serve aussi pour mettre en place des « lessons learned » dans le cadre de problématiques récurrentes.

5. Où intervenir ?

La topologie des applications détermine le choix des agents de monitoring au sein du système d’information d’une entreprise, en tenant compte de sa relation avec l’environnement extérieur. Les équipes projets structurent  ici une première revue des besoins à couvrir et des dispositifs à déployer.

6. Comment déployer le monitoring ?

Sur la base de ces éléments et des différentes contraintes (coûts, licences, architecture), on va pouvoir choisir les outils adaptés afin de garantir l’entière satisfaction du cahier des charges. La solution doit être le point de liaison entre les différentes parties prenantes du projet.

todo todo
Contact
  • Stéphane Nassoy
    Stéphane Nassoy
    Architecte Cloud
    +352 31 44 01